• Une surprise

     

    Une surprise

    Le bilan de ventes et le chèque de droit d'auteur pour mon roman Les Bonnes Soeurs (L'amour entre parenthèses) devait arriver entre mes pattes en juin. Comme il ne s'est rien passé, j'ai alors imaginé que l'éditeur n'avait pas vendu assez de livres pour rejoindre la somme qu'on m'avait donnée en juin 2013 comme à-valoir. Bref, selon mes calculs, ils avaient refilé moins de 300 livres.

    Vendredi le 11 juillet, je reçois une lettre de l'éditeur et je m'attends à l'avis de pillonage ou de mise à profondément rabais et c'est avec un sourire ironique que j'ouvre l'enveloppe et, à ma très grande surprise, il y a un chèque avec un montant plutôt substantiel. Qu'est-ce que c'est ce truc ?

    La feuille explicative, qui, peu importe l'éditeur, a toujours été un fouillis incompréhensible, m'indique que j'aurais vendu 2015 romans entre avril 2013 et juin 2014. Impossible ! J'ai retourné la feuille dans tous les sens, regardé les chiffres, émis des hypothèses, dont la plus farfelue serait que ce chiffre de 2015 était exact. Je viens de téléphoner chez l'éditeur pour avoir des précisions, et on m'a confirmé que ce chiffre n'est pas une erreur de frappe.

    Ça alors ! Mon meilleur vendeur ! Pour un livre avec un titre poison et qui n'a même pas été mentionné dans les médias, si on ferme les yeux sur le reportage du journal de Trois-Rivières. Par contre, la page couverture, du style romantico-cul-cul, a toujours donné des résultats étonnants et c'était bien la première fois qu'on m'imposait un dessin du genre. 2015 ! La seule fois que j'avais dépassé 1000, c'était avec Ce sera formidable, qui était devenu mon No 1 avec ses 1250 copies vendues. Par contre, ils ont fait un tirage de 3000, si bien qu'ils ont légèrement moins de mille copies qui accumulent la poussière dans leur entrepôt. À mes yeux, vendre 2015 romans est un exploit auquel je n'aurais jamais pensé et tout ça arrive avec un livre que je n'aime pas plus qu'il ne faut. Quelle surprise ! Reste à savoir s'il y aura un lendemain, ces gens ayant refusé les vingt-cinq résumés de romans qui végètent dans mon ordinateur.

    NB : Contrairement aux autres éditeurs, il n'y a pas de statistiques de vente pour l'Europe. Les copies vendues là-bas font partie du chiffre total. Quant à la somme du chèque, ne vous inquiétez pas : Emploi-Québec va en réclamer les trois quarts. Pour le petit blogue à propos de ce roman, suivez ce sentier :

    http://mariobonnesoeurs.eklablog.com/

    CHANSON DU JOUR : Coup de coeur, par Michel Pagliaro


  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Juillet 2014 à 14:01

    Mario, je suis si contente pour toi ! Voilà qui est gratifiant.

    2
    fanfan76
    Mardi 15 Juillet 2014 à 15:09

    Super, Mario, c'est une bonne nouvelle,  fanfan

    3
    Mardi 15 Juillet 2014 à 17:15

    Merci, gentes dames.

    4
    winansi
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 08:26
    Bonjour Mario,
    J'ai lu et beaucoup aimé ce roman qui tient le lecteur en haleine. Je pense que les écrivains ne sont pas les mieux placés pour juger de leurs meilleurs écrits et tu en a la preuve...
    Félicitations à toi et gageons qu'il éditera un autre roman puisque tu lui a fait gagner un peu d'argent !
    En tout cas, je suis bien contente pour toi.
    5
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 20:03

    ... Oui, mais ile ont aussi perdu de l'argent...


    Merci pour ces bons mots et cette visite surprise qui me ravit.

    6
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 10:23

    Je suis contente !!!! (mais j'ai lu la "suite" : le dépôt de la moitié de la somme à Emploi Québec, si je me souviens bien)

    7
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 18:01

    Il y a une semaine, j'ai envoyé un courriel à l'éditeur, pour présenter un résumé du roman que j'ai terminé cette année, celui sur la vieille femme vivant en 2044 dans une maison de retraités. Ils m'ont répondu qu'ils n'en voulaient pas. J'ai tout de suite enlevé leur adresses dans ma boîte de réception de courriels. Quand on me dit ne pas en vouloir sans avoir lu une seule ligne, il est temps de passer à une autre sphère.

    8
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 18:43

    Bon, c'est les montagnes russes avec toi, j'étais toute contente ce matin, et maintenant j'ai envie de dire "zut" !

    9
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 19:21

    Tu sais, quand je me suis associé à ces gens, j'ai constaté qu'ils avaient une approche, mais une seule approche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :