• Tag deux

    Résultats pour la recherche du tag deux :
  • Que je sois le seul sur deux millions, je ne change pas d'idée : je déteste l'été. Débutons par une parenthèse avec les deux seules choses que j'apprécie en cette saison : les parties de baseball en soirée et me rendre écrire au parc près de chez moi. Le reste : pouah ! La chaleur...

    Lire la suite...

  • ...doubles, ça me tue ! Bon choix : ce fut la plus belle joute que j'ai vue de la part de cette équipe depuis deux années. Aucune erreur défensive, ce qui, à ce niveau de compétiton, est plutôt rare. Les deux lanceurs des Estacades ont été dominants et les jeunes de Laval ne pouvaient rien...

    Lire la suite...

  • Québécisme, on ne peut plus ! Il y a une grande part de mystère entourant l'origine de ces deux expressions, signifiant la même chose : prendre une cuite, s'ennivrer. J'ai déjà lu que "Brosse" était le nom d'un récipient que l'on croisait dans les tavernes du 19e siècle. Quant à Prendre...

    Lire la suite...

  • Les Estacades étaient de retour à Trois-Rivières pour deux parties. Deux défaites crève-coeur, de la part de jeunes gens qui travaillent fort et font preuve de bonne volonté, mais... La première : dimanche après-midi. J'ai eu chaud à n'en plus finir ! La seconde : mercredi soir. J'ai eu...

    Lire la suite...

  • ...mon premier ordinateur en 1993. Depuis, il y en a eu près d'une dizaine, certains ne survivant pas deux années. Au fil du temps, j'ai appris deux ou trois choses, si bien que je me considère comme de la classe intermédiaire entre l'ignorant et l'expert informatique. De l'usure ? Oui ! Des virus...

    Lire la suite...

  • À chacun sa beurrée de beurre de pinottes québécoise. Voici ma recette divine. Prenez deux tranches de pain très fraîches. Garrochez-les sur le comptoir. Sortez un couteau du tiroir. Mettez la main sur un pot de beurre de pinotte Kraft crémeux (Illustration ci-haut). Avec tendresse, ouvrez...

    Lire la suite...

  • Ma montre vient de me laisser tomber. Elle aura duré près de deux années. J'ai une bonne raison de m'en souvenir, parce que je l'avais achetée au moment du trépas de la précédente, en mai 2010, alors que j'étais à Val d'Or, pour participer au salon du livre de l'Abtibi-Témiscamingue....

    Lire la suite...