• Pouah ! Cravate

    Pouah ! Cravate

    (Voilà longtemps que je n'ai écrit un article de cette catégorie.)

    Je déteste les cravates ! Je ne peux imaginer un ornement plus ridicule. On dirait la corde d'un pendu. Une horreur petite en son sommet et large à sa base, se ballotant sur un bedon.

    Je pourrais pointer comme moment de départ de mon aversion mes trois années au séminaire Saint-Joseph, alors que nous étions obligés de porter la cravate, que 95 % des élèves enfouissaient dans leurs poches, à la fin de chaque journée, mais il existe un document légèrement plus ancien, indiquant que même enfant, je crachais sur la cravate. Le voici :

    http://tuttifrutti.eklablog.com/ecole-1966-67-mon-amour-a99757465

    La dernière fois où j'ai subi une cravate, c'était en 1998, lors du lancement de mon roman Le Petit Train du Gnagnagna. Il avait lieu au salon du livre de Trois-Rivières. Monsieur l'éditeur m'avait posé la question sacrilège : "Tu n'as pas de cravate ?" Ma réponse fut brève et sa réplique épouvantable : "Trouve-en une." Comme j'étais au début d'une association que je voulais éternelle, j'ai téléphoné chez mes parents, qui devaient être présents, demandant à mon père d'apporter une cravate. Pouah ! Pouah ! Pouah !

    CHANSON DU JOUR : Toujours au même point, par Mario Péluso


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Octobre 2014 à 23:11

    Tu m'aurais dit que tu les aimais les cravates, je ne t'aurais pas cru ...

    2
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 00:24

    Pouah ! Pouah ! Ah ! Ah !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :