• Mon enfance en disques

    Mon enfance en disques

    Chaque enfant a eu son jouet favori : une bicyclette, une poupée. Pas moi. Mes jouets étaient des disques. Je me souviens que j'accomplissais des tâches pour le commerce de mon père et qu'il me donnait des sous. Pour acheter des bonbons ? Non : je filais chez le disquaire Belleville de Trois-Rivières. Parfois plusieurs, dans une boutique qui vendait peu cher les 45 tours qui sortaient des juke-box. Je connaissais toutes les chansons, sans cesse l'oreille collée à mon transistor. J'ai eu la chance d'avoir un frère et une soeur adolescents. Quand ils organisaient des fêtes avec leurs copains, j'étais le DJ, assis dans mon coin, près du phono, avec ma pile de 45 tours à portée de la main. Leur groupe avait aussi une tire-lire où chacun déposait des sous pour acheter des disques. Qui remplissait la mission ? Moi. Je n'avais pas dix ans et j'ai vécu la venue des Beatles et des Stones comme un adolescent du temps.

    Un peu plus loin dans le temps... Les gens ont souvent peu de souvenirs de leur période préscolaire. C'est mon cas, sauf que je peux vous nommer des disques que nous avions à la maison. Un souvenir qui m'avait frappé alors que je devais avoir 4 ans : j'avais vu ma grande soeur Mireille pleurer à chaudes larmes en écoutant son microsillon de Michel Louvain. Je me souviens aussi d'un tourniquet au supermarché où on pouvait voir des 45 tours d'Elvis Presley avec des pochettes.

    J'ai acheté mon premier disque en 1961. Je souligne le mot "Achat" : j'en avais déjà beaucoup, cadeaux de mes parents. Il y avait une boutique de réparation de magnétophones et de radios qui venait d'ouvrir ses portes, pas loin de chez moi. En visite avec mon père, j'avais vite noté la présence de 45 tours. "T'en as déjà à la maison!" Têtu, le petit Mario ! Vite, j'ai sorti des sous de ma tire-lire et suis retourné chez le commerçant et j'ai acheté le 45 tours que vous voyez ci-haut, même si je ne connaissais pas la chanson. Je trouvais le titre amusant.

    Depuis, ça n'a pas cessé !

    CHANSON DU JOUR : Mon premier achat, donc : Barry Mann chante Who Put The Bomp (In The Bomp Bomp Bomp) 1961.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :