• Les filles aussi

    Les filles aussi

    Je n'ai assisté qu'à quatre rencontres de baseball en 2014, tout simplement parce que l'horaire de l'équipe ne me plaisait pas, avec seulement deux joutes le soir. M'installer en plein soleil, sans ombre, c'est très bien à 25 ans. Pas à 58. Chaque septembre, les différentes équipes de la hiérarchie sport-études de l'Académie Les Estacades s'affrontent "à la bonne franquette". Comme la température a été moche tout le mois, des joutes ont été déplacées, dont, ô joie, une en soirée. Chanceux que je suis : ce mercredi 24 a été la journée la plus chaude de septembre, si bien qu'en m'installant dans les estrades, c'était agréable comme au mois de mai.

    À ce point, il n'y a pas de casse-croûte, d'annonceur maison, ni d'arbitres. Monsieur le président, le sympathique Yan Saint-Pierre, agissait comme arbitre, tout en étant le gérant des deux équipes, en n'oubliant pas sa fonction de... pédagogue ! En effet, après une erreur technique, il la signalait aux jeunes joueurs. Il fait tout, cet homme ! Il m'appelle même "Mon romancier favori." Les deux formations en cause étaient la base de la hiérarchie : les plus jeunes. 12-13 ans, je crois bien.

    La surprise a été de constater qu'une des équipes a une fille dans leur alignement. Ce n'est pas interdit : c'est simplement rare. À cet âge, elle ne paraissait guère différente des garçons et c'est pourquoi, ça et là, des demoiselles s'infiltrent dans les équipes de gars. Dans trois autres années, ce sera une autre chanson. Andréa Lessard est son nom. Elle est menue ! Voyez la photo... C'était aussi "le" seul joueur des deux équipes à porter une queue de cheval. Andréa a effectué un très beau jeu défensif.

    Je me souviens, il y a quelques années, une femme avait joué au niveau senior. Elle était considérée comme la meilleure de l'équipe féminine du Québec, mais avait eu beaucoup de mal à compétitionner contre des hommes. Le baseball féminin est bien implanté partout au Canada, mais pas tellement au Québec.

    CHANSON DU JOUR : Les Bel-Canto, en 1965, célébraient : Les filles d'Êve. 


  • Commentaires

    1
    fanfan76
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 22:06

    Super! je trouve ces demoiselles qui s'infiltrent dans des équipes de garçons, merci d'en parler Mario, bon je vois que tu es comme moi, tu apprécies ces journées belles mais pas trop chaudes! je contaste que vous avez du beau temps, comme nous! fanfan

    2
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 22:29

    Il y a peu de débouchés dans la région pour celles qui veulent poursuivre, la plupart des équipes féminines étant établies dans la région de Montréal.

    3
    Émilie
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 03:43

    La fille de ma soeur joue au hockey dans une équipe de gars. Son père est ben content ! ^^

    4
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 05:04

    Oui, quand elles sont petites, elles se mêlent facilement aux garçons. C'est à l'adolescence que les gars les dépassent à plusieurs points de vue.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :