• Le cinéma muet

    Le cinéma muet

    Une des passions de ma vie : le cinéma muet, particulièrement celui des années 1920. Pourquoi ? Les cinéastes de ce temps avaient atteint un sommet dans l'art d'évoquer, de suggérer à l'aide d'images. Pour la même raison, certains comédiens étaient extraordinaires pour communiquer des humeurs et sentiments avec leurs gestes et leurs visages, telle la comédienne Lillian Gish. Charlie Chaplin était aussi un maître dans cet art ! Des films comme la première version de Ben Hur sont tout simplement admirables. Bien sûr, le triumvirat des comiques était fantastique et gardera à jamais mon affection : Chaplin, Keaton, mais aussi l'attachant Harold Lloyd. Que penser des deux films allemands avec Louise Brooks, du cinéma soviétique d'Eisenstein ? Du grand art ! Chaque année, je pige dans ma collection de films muets et j'en regarde plusieurs avec une joie toujours fraîche, même si je les connais par coeur depuis des années.

    Photo ci-haut : Harold Lloyd et Jobyna Ralston, qui avait des yeux superbes !

    CHANSON DU JOUR : En 1915, l'orchestre maison des disques Victor écrit une pièce en l'honneur d'un nouveau comédien : Charlie Chaplin.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :