• Jouer de la scie

    Jouer de la scie

    Ah ! Grande est ma joie ! De passage à la bibliothèque, j'ai mis la main sur ce que je n'espérais plus : la réédition en disque compact des deux premiers microsillons de Georges Langford. Surtout Acadiana, qui présente la plus belle face B de tous les temps. Je n'ai plus ce disque depuis 30 ans et, en l'écoutant, j'ai chanté, sans me tromper d'une virgule, la Vieille chanson à Simon.

    Ce qui m'a toujours fasciné sur ce disque : la seule chanson où on peut entendre de la scie. Pendant longtemps, j'ai cru qu'on en entendait sur le Good Vibrations des Beach Boys, mais un visiteur de mon blogue 45-78 Tours m'a expliqué que ce n'était pas le cas. Oui, petits enfants, on peut produire de la musique avec une scie. C'est une sonorité fascinante, étrange, hors de ce monde, qui fait un peu penser au vent.

    La photo ci-haut est celle de l'endos de la pochette de Acadiana. On voit Georges Langford coinçant une scie entre ses jambes, puis la manipulant par le haut et se servant d'un archet pour créer les sonorités.

    La première fois que j'ai entendu de la scie était dans un endroit improbable : un couloir de métro, à Montréal. Le type faisait la manche et il va de soi que cette sonorité très rare avait provoqué un attroupement, qui lui a permis de remplir son chapeau. Je devais être dans la vingtaine, à ce moment-là.

    La seconde fois, c'était lors d'un salon du livre de l'Abitibi (Je ne me souviens plus lequel). Il y avait tout près de moi un auteur de contes pour enfants, puis soudain, il sort de son étui une scie. "Tu vas en jouer ?" Si, si, m'sieur. Alors, je lui raconte la chanson de Langford. Il la connaissait. Il m'a expliqué un peu la méthode, avouant que c'était un art particulièrement difficile.

    Alors, tout en récitant un conte de son livre, il jouait de la scie. Tout le monde a arrêté pour regarder, écouter. Michèle, la représentante commerciale de mon éditeur, n'avait jamais entendu une telle chose. Je me souviens d'un petit garçon, bouche-bée, les yeux grands ouverts, qui regardait, hypnotisé. Il faut préciser que la gestuelle est bizarre, lente, très inhabituelle.

    Voici donc la chanson où Georges Langford joue de la scie. Une tragique histoire d'une famille emportée par la mer. Non, ce n'est pas du synthé. C'est de la scie. Je vous invite à écouter entièrement la chanson. Très particulier !

    CHANSON DU JOUR : Complainte des Lebel, par Georges Langford (1975)


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Novembre 2014 à 09:26

    Coucouw! Je n'avais jamais entendu quelqu'un jouer de la... scie o.o Le son est extraordinaire, merci pour cette découverte! :3

    2
    Lundi 24 Novembre 2014 à 13:29

    Bienvenue !

    3
    cœur de marie
    Samedi 29 Novembre 2014 à 14:13
    Quel plaisir de le réécouter ,J'ai bien connu..merci a vous,Il avait eu beaucoup de succès à l'époque.. marie
    4
    Samedi 29 Novembre 2014 à 21:53

    Oui, la pièce titre, Acadiana, s'était fait entendre. Merci,

    5
    Lundi 22 Décembre 2014 à 21:42

    On en entend aussi dans les vieux films allemands de vampires - en tout cas, j'ai toujours associé ce son particulier et beau à ce genre de veux films (type Nosferatu). J'aime !

    6
    Lundi 22 Décembre 2014 à 22:19

    Ça a certes un côté "Maison hantée". Langford l'utilise pour illustrer le vent qui emporte les pêcheurs. Il utilise aussi la scie sur une autre chanson, mais de façon moins percutante qu'ici.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :