• Échos du parc

    Échos du parc

    Je reviens à l'instant du parc, où une belle femme de mon âge m'a assuré que le gros oiseau (Voir l'article, plus loin) serait un Grand Héron et non une Grue. Elle semblait connaître l'univers volatile. Elle m'a aussi informé que l'étang est envahi par un type de poisson-rat et que la bestiole serait la cause de l'absence des canards.

    Nous voici en septembre et la température est redevenue agréable. Depuis quelques semaines, j'ai délaissé les bancs au profit de l'ombre d'un grand arbre. Assis sur la pelouse, déchaussé, je peux écrire sans craindre un reflet de soleil. Me voyant, les mouettes font la parade près de moi, désireuses de bouffer des miches de pain. Ce que je leur donne à l'occasion. 

    Le rituel demeure le même : café au dépanneur, traverser le boulevard pour me rendre au parc. Le second élément demeure toujours dangereux. De nouveau, un automobiliste a ralenti près de la zone des piétons pour me laisser passer, alors que le crétin qui le suivait, insatisfait, l'a doublé, prêt à me happer. J'ai lancé une enfilade de mots vulgaires, alors que le conducteur poli a simplement haussé les épaules, signifiant que j'avais raison.

    Il y a deux jours, un piéton, passant dans le parc, m'a demandé si j'écrivais encore des romans, quand serait la prochaine publication. J'avoue que la chose n'arrive pas souvent et que ça fait plaisir. J'aime me faire reconnaître pour ce que j'ai fait de mieux au cours de ma vie. C'est rare, car sur les neuf romans publiés, un seul montrait ma gueule derrière. Sans doute que cet homme m'a déjà croisé lors d'un salon du livre de Trois-Rivières. Par contre, quand on me salue comme l'animateur d'une émission de télé musicale du début des années 1980, je me sens très agacé.

    Voilà pour les choses légères.

    CHANSON DU JOUR : Une superbe pièce musicale : Voix et Violon, par L'Engoulevent


  • Commentaires

    1
    fanfan76
    Mardi 9 Septembre 2014 à 22:47

    Et oui moi aussi je retourne à mon parc en ce moment, d'abord parce que mon mari peut de nouveau marcher sans trop souffrir et ensuite car il a retrouvé son calme! Ah je ne connais pas le poisson-rat !

    Oui moi j'ai toujours peur en tant que conducteur de laisser passer un piéton car il m'est arrivé de me faire doubler à ce moment là et aussi en tant que passager, mon mari conduisait, je me suis mise à hurler dans la voiture et heureusement le piéton a entendu... Ton café au dépanneur? C'est le cafetier chez nous? ou un épicier? Merci Mario, fanfan

     

    2
    Mardi 9 Septembre 2014 à 23:06

    Je ne connais pas le poisson-rat non plus ! Je répète ce qu'elle m'a dit.


    Je crois qu'il n'existe pas de mot équivalent pour le dépanneur québécois. Un dépanneur est un petit commerce qui vend de tout pour, en quelque sort, dépanner les usagers. Besoin d'un pain tranché, de conserves, de lait, de bière, de tabac, de papiers mouchoirs, de tant d'autres choses ? Hop ! Le dépanneur du coin a tout ça. Ils ont aussi des machines à café, à jus de fruits, etc.

    3
    fanfan76
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 20:18

    Merci Mario, je comprends, ah nous aussi heureusement qu'il existe des petits commerces encore chez nous car les grandes surfaces, c'est usant, fanfan

    4
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 20:41

    Hors la chaîne de dépanneur Couche-Tard, la plupart sont de modestes entreprises familiales.

    5
    fanfan76
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 20:40

    Merci Mario, fanfan

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :